MOBILISATION !

Publié le par Cette fois c'est NON

SUPERMENTEUR égal à lui-même ! Le Chef du OUI a une nouvelle fois hier soir tenté de nous séduire et de nous faire peur. De nouveau des mensonges, de nouveau des promesses...Un conseil Monsieur Chirac : ouvrez enfin votre Constitution et lisez-la ! Vous verrez alors pourquoi tant de Français s'apprêtent à vous dire NON !

 

 

 

 

 

 

A quelques jours du référendum, l’espoir d’une victoire du non est là. A nous de ne pas le décevoir et de continuer jusqu’à dimanche 22 h à convaincre nos amis, nos parents et toutes nos connaissances d’aller voter NON et de ne surtout pas s’abstenir.

 

A nous d’ici le 29 de continuer d’argumenter, comme l’a fait le camp du NON d’une manière exemplaire, sans succomber aux tentations de l’invective, de l’intimidation ou de la polémique comme l’a fait avec abondance le camp du OUI aujourd’hui en ruine.

 

Le chef du oui va encore une fois parler jeudi soir, mobilisant les ondes, pour nous sortir une nouvelle trouvaille sans doute de son chapeau du OUI. Nous ne nous faisons pas d’illusions sur ce sinistre personnage qui sera la première victime, et c’est tant mieux, en cas de victoire du NON.

 

Pour que le NON gagne, il faut répéter :

  • Qu’il est la seule possibilité d’éviter de continuer ad vitam aeternam de mener les mêmes politiques libérales dont les citoyens français et européens font les frais depuis 20 ans. Quand un système est à bout, il faut prendre un peu de temps pour réfléchir au problème et trouver des solutions.
  • Que la constitution est beaucoup plus qu’un cadre. Elle est en réalité un programme économique très précis, ultra-précis même, qui ne laisse aucune place à une véritable alternative en 2007 ; droite ou gauche en 2007, avec ce texte, pas l’ombre d’une politique différente possible.
  • Qu’on ne vote pas pour quelqu’un, on qu'on vote pour ou contre un texte. C’est aussi simple que cela. L’après 29 mai sera le début d’un débat, en France et en Europe, sur l’Europe que nous voulons et que les peuples veulent.
  • Et surtout, que si on dit OUI, on en prend pour 100 ans ! On en pourra plus changer cette constitution anti-démocratique et libérale. Personne ne peut se résoudre à cela.

   

On veut nous faire voter OUI (on se demande même parfois si on a le choix tant les sollicitations médiatiques et politiques sont pressantes et nombreuses), non pas pour sauver l’Europe (l’Europe sera renforcée par un NON français parce qu’elle deviendra plus humaine et démocratique) mais pour sauver les positions dominantes. Toutes nos « élites » médiatiques et la plupart de nos « élites » politiques ont utilisé tous les moyens, tout ce qui était à leur disposition dans l’arsenal propagandiste (monopolisation du temps de parole, mépris pour le camp du NON, instrumentalisation de l’actualité, etc.), pour sauver leur peau.

 

Le NON a gagné le débat démocratique, le vrai, celui qui s’est mené sur Internet, dans la rue, dans les familles, les entreprises. Il aura résisté à l’immense propagande et tentative de déstabilisation des esprits. Il faut maintenant transformer l’essai par un vote NON massif le 29 mai.

 

Que chacun se mobilise, mobilise son entourage, l’heure est plus que jamais à l’action pour que le NON triomphe.

Publié dans Argumentaires

Commenter cet article